Construction d’une fondation pour cloture

Vous possédez une grande propriété et pour assurer la sécurité des occupants, vous avez pris la décision d’ériger un mur de clôture. Ce projet est tout à fait légitime compte tenu des nombreuses statistiques qui montrent une certaine montée du taux de criminalité actuel. Faire obstacle à ces fléaux constitue une priorité absolue pour n’importe quel foyer. Lors de la réalisation des travaux de construction, il n’est pas obligatoire de faire une fondation. Par contre, cette perspective est très recommandée malgré son caractère facultatif. Elle sera très fortement conseillée sous plusieurs cas de figure. À travers ce guide, nous allons vous prodiguer les étapes essentielles à savoir lors de la construction d’une fondation en vue de l’érection d’un mur de clôture.

Pourquoi avoir besoin d’une bonne fondation ?

Comme nous l’avons déjà souligné précédemment, ce processus s’avère être indispensable dans quelques cas échéants. Avec l’existence de grandes contraintes auxquelles le mur fera face, à l’instar de son poids ou de facteurs extérieurs comme le vent, il sera nécessaire de prendre les précautions qui s’imposent. Dans de rares éventualités non écartable, les caractéristiques du sol pourra influencer la stabilité de la structure en voie de construction. Un sol trop instable et riche en argile constituera une menace pour la pérennité du muret. D’après ces informations, on n’est jamais à l’abri d’avaries ou d’accidents éventuels. Dans ce cas, pour éviter que la situation s’envenime, une solution préalable devra être considérée.

Comment procéder ?

En général, pour réaliser les fondations, les semelles filantes seront coulées sur la zone d’emplacement du mur en question. Avant d’arriver à cette étape, il faudra tenir compte de certains paramètres importants, à savoir la profondeur de la fouille à creuser. Il faut prévoir 50 cm de profondeur et environ 30 cm d’épaisseur pour le parpaing ou les briques selon l’usage. Il est nécessaire de garantir des mensurations harmonieuses afin que le projet se poursuive sans encombre. Successivement, les prochaines étapes dans la réalisation des fondations sont le ferraillage, le coffrage et le collage. Tout en respectant cet ordre, il vous restera seulement à édifier votre mur. Le béton est le matériau le plus sûr pour construire votre muret. Cependant, il faudra respecter à la lettre les proportions, à savoir : 300kg/m3.

Combien ça coûte ?

En estimant le prix total de l’ensemble des travaux à effectuer pour la fondation de vos murs, vous devez compter aux moins 50 euros le mètre carré. Selon ces proportions, pour un périmètre de 5 m, un montant avoisinant les 250 euros vous sera débité. Ce calcul tient compte essentiellement du volume de béton utilisé. Ce devis est obtenu par l’utilisation du béton courant. Cependant, il vous sera possible d’opter pour d’autres alternatives comme des bétons déjà prêtent à l’emploi.